Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Cabasse
  • Cabasse
  • : Blog sur le monde de Cabasse, créateur d'enceintes (Georges Cabasse)Anciennes et nouvelles Albatros, Pacific, Adriatis, Kara, ...
  • Contact

Archives

13 novembre 2006 1 13 /11 /novembre /2006 15:41
Une enceinte est définie par un ensemble de caractéristiques, le rendement en fait partie. Il est exprimé en dB.  
Le dB veut dire décibel, c’est une unité de mesure qui permet de comparer deux grandeurs selon une échelle logarithmique.
Le gain en tension d'un amplificateur, c'est-à-dire le rapport entre l'amplitude de la tension d'entrée Ue et l'amplitude de la tension de sortie Us, exprimé en dB, est égal à:

Gain = 20 log (Us/Ue)






Exemple:


si le gain en tension est de 2, ce gain exprimé en décibels est égal à:

20 log 2 = 20 x 0,30 = 6 dB

Si le gain est de 60 dB, cela signifie que la tension de sortie est 1000 fois supérieure à la tension d’entrée.

A noter que le gain unitaire (rapport de 1, donc pas d'amplification) se traduit par 0 dB.

Après la théorie, à quoi sert cette mesure pour un audiophile lors du choix de ses enceintes ? Cette mesure varie d’une enceinte à l’autre, des valeurs de 88dB, 90, 94 voir plus dans le cas des enceintes dites à haut rendement sont courantes, mais quel est l’impact sur le reste de l’installation et sur la restitution de la musique ?
Tout dépend du type de musique écoutée, par exemple le niveau moyen d’une sonate sur un piano est de 75dB, mais la dynamique varie entre 60 et 115dB. On trouve 55dB de différence entre les niveaux minimum et maximum, Cette valeur correspond à un facteur de 316.000 !!!
L’installation doit donc être capable de restituer un niveau de crête de 115dB pour restituer tout l’enregistrement.
Un bon amplificateur donne en moyenne 3 fois sa puissance efficace en crête (Il existe une différence fondamentale entre puissance continue et puissance de crête). La ou le rendement prend toute son importance est dans la puissance de l’ampli qui lui est associée ! Car plus le rendement de l’enceinte est faible, plus la puissance de l’ampli devra être élevée pour pouvoir atteindre la dynamique de l’enregistrement.
 
Exemple :

-Une efficacité de 80dB se traduit par :

1 Watt donne 80dB

Pour une puissance de crête de 115dB on à une différence de 115-80=35dB ! ça veut dire quoi ? 35dB = Rapport de 3162 (Rapport de puissance) Donc la puissance de crête nécessaire pour atteindre 115dB à 1 mètre sera de 3162 Watts.

Si on possède un très bon amplificateur, il aura peut-être un rapport de 4 entre puissance continue et puissance de crête, se qui va nous donner :

3162 : 4 = 790 Watts !!!!!

Sans compter la pauvre enceinte qui va devoir supporter cette puissance instantanée ! Elle risque bien de ne pas jouer le deuxième morceau.

-Le même calcul pour une enceinte au rendement de 94db :

1 Watt donne 94dB

Pour une puissance de crête de 115dB on à une différence de 115-94=21

21 dB = Rapport de 316  Donc la puissance de crête nécessaire pour atteindre 115dB à 1 mètre sera de 316 Watts.

Dans le cas de notre amplificateur possédant un rapport de 4 on obtient :

316 : 4 = 79 Watts, se qui est beaucoup plus facile à trouver

Conclusion :

Le rendement d’une enceinte est donc un facteur de choix très important, surtout si la puissance de l’ampli associée est faible. Sinon on risque fort de ne pas pouvoir reproduire la dynamique souhaitée.

Une efficacité supérieure à 90dB est nécessaire pour écouter un enregistrement à forte dynamique (musique classique).

Partager cet article

Repost 0
Published by William Wallace - dans cabasse
commenter cet article

commentaires

Miaou 18/11/2006 20:23

Il est utile de rappeler que le niveau de référence sonore en "dB" est plus exactement en "dB(A)" ou "dBA" : la référence de 0 dB est prise sur une courbe normalisée représentant une audition humaine type, dite "courbe A" (il existe des courbes B, C et D, moins utilisées).

Dans l'absolu, le rendement en puissance d'un haut-parleur est faible (de l'ordre du pourcent).